Your address will show here +12 34 56 78

SYNOPSIS
l enfile un manteau et c’est l’histoire du lieu qui raisonne en lui.
Les corps se libèrent par une danse énergique, incisive et tout en fluidité. Ils s’accrochent, se décrochent, se connectent et parfois s’isolent. L’étreinte, qui sécurise, est tantôt apaisante, tantôt oppressante. Ils créent leurs propres espaces, se jouant des lieux dans lesquels ils évoluent. Espaces d’expression, d’oppression, dans lesquels le mouvement se veut percutant, et performatif, espaces de sensations où le geste, minimal, lent et léger permet de s’observer.
Dé(s)formé(S) est un moment de vie dont nous sommes tous témoins, une pièce qui s’achève comme elle a commencé, laissant la sensation d’avoir été suspendu, le temps d’une parenthèse singulière. 
Note d'intention


Le corps qui vieillit c’est l’éternelle angoisse pour un danseur.L’épreuve du temps, de part son irréversibilité, nous impose cet examen incessant de répondre à la question : comment vais-je l’affronter ?Je souhaite à travers cette expérience chorégraphique retracer le cheminement du corps qui nait, devient et repart.C’est assis à l’aube de mes 35 ans réfléchissant à mon expérience, que je revois défiler des étapes encore en action de l’impact du temps passé sur mon corps de danseur.Comment faire face à une bataille déjà perdue d’avance.Sur un plateau nu sans artifice scénographique, le corps apparaît seul pour entamer une introspection.Le parti pris d’une lumière épurée participe à une ambiance intimiste qui permettra à quiconque de s’identifier.Le tourment de ce questionnement se traduit par une musique parfois bouillonnante aux décibels proches de la pulsation cardiaque tantôt euphorisantes tantôt affolantes.La musique au terme de son récit tend à l’apaisement, harmonisant les notes majeures et les notes mineures qui nous aide à trouver le chemin.C’est à travers la danseuse Jeanne Azoulay que j’ai décidé de transposer ma projection.Sa corporalité et ses qualités d’interprète me permettent d’explorer tout un potentiel d’états de corps qui décrivent le passage du temps sur le corps du danseur dont l’usure est irrévocable.Des images d’un corps en tension, en recherche d’équilibre, ancrer dans le sol, libéré ou aérien, apparaitront comme autant de questions posées qui resteront sans doute sans réponses.

  • Text Hover
DISTRIBUTION : 
Direction Artistique : Amine BOUSSA
Chorégraphie : Amine BOUSSA &Jeanne AZOULAY
Interprétation : Jeanne AZOULAY
Lumières : Fabrice CROUZET