POSTS
PORTFOLIO
SEARCH
SHOP
  • Your Cart Is Empty!
Your address will show here +12 34 56 78






Synopsis

Ombres ou esquisses, des femmes évoluent telles des ébauches de Rodin ou des lignes épurées de Léonor Fini, dans un univers ou leur place s’inscrit comme une évidence, mais qui semble pourtant encore ne pas leur appartenir. La lumière jaillit différente. Le tapis s’inonde de monochromes changeants, comme pour exprimer des pensées qui se bousculent, ou encore le désir d’un corps qui se veut sublimé dans un espace infini.

Chacune lance, comme un défi sur le monde, son appartenance, impose son caractère et son extrême sensibilité. La texture du lieu, se veut tantôt harmonieuse, tantôt implacable de dualité en se teintant des notes froides du Blanc et du Noir.

SEPTeM, 7 femmes dans une suite de chapitres, souvent abstraits, parfois illogiques. Un puzzle en noir et blanc dont les pièces ne s’accordent pas toujours entres elles


Note d'intention

J’ai toujours vu le danseur/danseuse comme un individu sans lui donner de genre. Il s’agit pour moi d’un corps malléable et fort de proposition. Qu’il soit masculin ou féminin, chaque corps est unique.

 

J’ai réuni 7 danseuses avec une identité propre. Je suis parti d’elles, ce qu’elles sont jusqu’a créer une « tribu en transe » évoluant dans un univers musical à dominance Rock avec des notes de chants hébreux et arabes.

 

J’ai voulu les mettre en scène dans un espace opposant le noir et le blanc. Sur ces deux espaces, emmener ces corps dans des états où on ne les attend pas. Pousser leur technique au delà des codes hip hop, faire se rencontrer leur différentes stylistiques, les entre croiser jusqu’à créer un être évanescent qui se transforme, se décompose pour se reformer ailleurs différemment.  

 

Une pièce tout en puissance avec un Hip Hop au féminin loin des clichés. Une démonstration de force décomplexée qui pousse la technique à aller au delà de la performance. Mettre en scène le mouvement au milieu de rituels Hip Hop jusqu’à le rendre vivant

 

Septem est dans la continuité de mes deux pièces précédentes. Sur cette dernière, je souhaitais encore une fois me confronter à la danse sur un plateau nu, où elle y est le principal élément scénographique et dramaturgique. Cela m’oblige à chercher le mouvement le plus juste possible qui puisse correspondre à chaque corps mais aussi au septem…. Laisser chacune d’elles s’exprimer librement mais à travers mon esthétique. Qu’elles s’approprient ma danse en gardant leur identité et la fasse exister sur ces deux espaces. 

 

Septem c’est aussi ce paradoxe entre être soi et exister différemment… 

 

 

 

 

                                                                                                                                           Amine BOUSSA


Production : Compagnie Chriki’Z

Coproduction : Centre Chorégraphique National de La Rochelle/ Poitou Charentes / Kader ATTOU/ Compagnie Accrorap, La Coursive Scène Nationale de La Rochelle, Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val de Marne/ Mourad MERZOUKI/ Compagnie Kafig, La Coupe d’Or Scène Conventionnée de Rochefort.

Soutiens : Conseil Régional du Poitou Charentes dans le cadre de l’aide la résidence et l’aide à la coproduction / diffusion, Conseil général de La Charente Maritime, Ville de La Rochelle, SPEDIDAM.